25 October 2018

L’automne est arrivé qui, avec ses couleurs magnifiques, entraîne des baisses de température et les premiers virus de la grippe. Les enfants font partie de ceux qui ont tendance à tomber plus facilement malades, en particulier à la maternelle ou à l’école, où le contact avec leurs pairs les expose plus souvent à la contagion. Les virus de la grippe se transmettent par voie aérienne, au moyen de minuscules gouttes de salive libérées lorsque l’on tousse, éternue ou parle. La contagion est très élevée, surtout dans les 24 heures précédant l’apparition des symptômes. La période d’incubation est par contre très courte, généralement de 1 à 3 jours.

 

Les symptômes

Les symptômes sont tout d’abord: fièvre soudaine, frissons, maux de tête, malaises, douleurs musculaires, toux sèche. Par la suite, apparaissent les maux de gorge, rhume, toux plus intense et souvent douleurs abdominales, nausées et vomissements. La fièvre dure de 4 à 5 jours et généralement, la température est si élevée que les parents sont très inquiets surtout lorsque surviennent des complications telles qu’une pneumonie, une myosite (inflammation des muscles) et des troubles du système nerveux.

 

La prévention

De simples mesures de prévention peuvent être utiles. Tout d’abord, je suggère de se laver les mains souvent et de choisir une alimentation saine, riche en fruits frais. Un autre conseil est de boire régulièrement de l’eau et des boissons chaudes pour obtenir un effet expectorant naturel et à maintenir les voies respiratoires dégagées grâce à une hygiène nasale appropriée. L’humidité relative des pièces dans lesquelles les enfants séjournent ou dorment doit être comprise entre 40 et 60% afin d’éviter le dessèchement des muqueuses et l’inflammation ultérieure prédisposant à la pénétration des virus.

 

Cependant, ne vous inquiétez pas, on peut se défendre contre la grippe avec la vaccination!

 
La composition du vaccin est modifiée périodiquement en fonction des souches de grippe identifiées comme responsables de l’épidémie à venir, avec une protection allant jusque 6 à 8 mois environ. C’est pourquoi la vaccination doit être répétée chaque année.
Chez les enfants, on administre des vaccins qui ne sont pas des virus entiers, mais des virus désintégrés ou des sous-particules purifiées qui ont l’avantage de présenter un faible risque d’effets indésirables importants.

Les vaccins antigrippaux sont très efficaces (ils protègent environ 80% des sujets vaccinés), sûrs et associés à des effets indésirables minimes tels que douleur, rougeur, gonflement, durcissement à l’endroit où le vaccin a été inoculé. Plus rarement, dans les 48 heures, des troubles généraux modestes tels que malaise, fièvre, douleurs musculaires et articulaires et très rarement des réactions allergiques peuvent survenir.

 
Durant l’âge pédiatrique, il est important de vacciner chaque année les enfants de plus de 6 mois contre la grippe présentant au moins une ou plusieurs des conditions suivantes (risque accru de complications):

  • et autres maladies pulmonaires chroniques
  • cardiopathies importantes
  • troubles des défenses immunitaires
  • néoplasies
  • anémies congénitales
  • maladies nécessitant un traitement prolongé à l’acide acétylsalicylique ou des médicaments réduisant le système immunitaire
  • diabète
  • des maladies rénales chroniques

 
Il est également conseillé de recommander la vaccination aux membres de la famille et aux personnes en contact étroit avec des enfants à haut risque. Dans ces cas, le vaccin est administré gratuitement par l’Agence sanitaire locale.

Chez les enfants sans maladies graves, le vaccin peut toujours être recommandé, en particulier si la gestion de la maladie par la famille peut être difficile pour diverses raisons. Veuillez noter que le vaccin est disponible dans les pharmacies à partir de la fin d’octobre et qu’il doit être conservé au réfrigérateur entre +2 et +8 C°.

Dans tous les cas, pour obtenir des instructions spécifiques à cet égard, il est conseillé de contacter votre pédiatre qui connaît l’état social et l’état de santé de votre enfant.

“La grippe est une maladie virale, il n’y a donc pas de traitement spécifique”

 

La thérapie

Il est important de maintenir de bonnes conditions d’hydratation en offrant souvent aux enfants de l’eau, du thé et de la camomille avec peu de sucre, à petites gorgées et à volonté. Ne les couvrez pas excessivement car cela ne permet pas à l’organisme de respirer et de disperser la chaleur. Pourvoir également à préparer des petits repas faciles à digérer et ne pas les forcer s’ils n’ont pas d’appétit.

 

Des médicaments anti-fièvre doivent être administrés si la fièvre provoque un malaise important en prenant du paracétamol comme médicament de prime abord. Vous pouvez choisir entre différents types d’ingestion, tels que le sirop dont la dose en ml pour chaque administration doit être égale à la moitié du poids de l’enfant (par exemple, pour un enfant pesant 15 kg, on donnera 7,5 ml de sirop à répéter le cas échéant toutes les 6 heures). Sinon, optez pour des sachets-doses et, si vous avez des enfants plus âgés, les comprimés peuvent être une bonne alternative. Les suppositoires, qui sont assimilés moins bien et plus lentement, doivent être réservés en cas de vomissements ou de refus de prendre des médicaments par voie orale. Vous pouvez également choisir l’ibuprofène, à condition que l’estomac soit plein (s’il est pris à jeun, il y a risque de problèmes gastriques) qui combine l’action action antipyrétique avec l’action anti-inflammatoire.

Les enfants d’âge supérieur à 12 ans qui contractent la grippe peuvent bénéficier d’un médicament antiviral (à base de zanamivir) qui, lorsqu’il est pris aux premiers symptômes de la grippe, semble réduire la durée de la maladie.

Je vous conseille de ramener les enfants à l’école seulement quand ils seront sans fièvre depuis au moins 48 heures.

Je suis un bloc de texte, cliquez sur le bouton \”éditer\” pour me modifier. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.